Eglise de Bretagnolles (Eure)
logo-facebook
entete
Association pour la sauvegarde et la restauration de l'église de Bretagnolles (Eure)
Accueil du site > L’Église > Le village de Bretagnolles
L’Église

Le village de Bretagnolles

Bretagnolles, agréable petit village de l’Eure, très riche en histoire et en monuments, a su préserver son environnement. On ne peut être que charmé par le cadre, entre la forêt de Merey et les champs cultivés du plateau de Saint-André.

En 1249, Bouchard de Marly, époux d’une Garancières qui lui avait apporté Bretagnolles en dot, vendit à Blanche de Castille la baronnie de Bretagnolles. Celle-ci la donna à l’Abbaye de Maubuisson et obtint que l’Abbaye d’Abbécourt (commune d’Orgeval dans les Yvelines) qui possédait le patronage de la paroisse, la concédât par échange à l’Abbaye de Maubuisson près de Pontoise, qu’elle avait fondée en 1236. Saint Louis ratifia ces donations en 1256.

Ainsi qu’il est indiqué dans la relation ancienne sur Bretagnolles, ce village possédait un prétoire, une prison, un château, etc...

Le prétoire et la prison existent encore dans la ferme attenante au cimetière, le long de la rue allant à la mairie. Dans le bâtiment du fond existe encore au premier étage la chambre de justice, le rez-de-chaussée était la prison devenue cellier.

Non loin de l’église, se dressent les vestiges du château des baronnes de Bretagnolles, il n’en subsiste plus qu’une porte cintrée et voûtée d’époque Henri IV surmontée d’un écusson mutilé à la Révolution et d’un fronton triangulaire et une grange à pans de bois sur solins de silex qui vient d’être transformée en résidence.

Près de la petite mairie, édifiée en 1905, subsiste le prétoire avec une porte d’entrée en cintre brisé et la prison. Ce bâtiment à pans de bois, dont la charpente est soutenue par des chandelles comme dans l’église, possède à l’étage la chambre de justice et au rez-de-chaussée la prison. Racheté récemment, sa restauration est envisagée, on ne peut que s’en réjouir car c’est un des rares témoignages de l’architecture civile du XVIème siècle dans les environs de Saint-André.

La grange de la dîme existe encore presqu’en face du transformateur, le long de la rue.

Quant au couvent des filles nobles, bâti dans le pré en face la grange de la dîme, il n’en reste absolument plus rien.

Il existait à Bretagnolles un réseau très important de souterrains voûtés, construits en silex. De temps a autre des éboulements se produisent mettant à jour ces souterrains que jamais personne n’a eu la curiosité de visiter.

Enfin Bretagnolles, en plus des hameaux des Taillis et des Quatre Vents en possédait un autre : celui du Breuil, vestige de l’ancienne commune du même nom. Ce hameaau fut complètement détruit par un incendie en 1720 et aucune des maisons ne fut reconstruite. En labourant on trouve encore des restes de pans de murs.

En savoir plus sur Bretagnolles :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bretagnolles
carre

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Aidez-nous !

L’association pour la sauvegarde et la restauration de l’église de Bretagnolles est une association loi 1901 publiée au JO du 13 juin 1978. Elle a besoin de votre soutien, par adhésion et/ou par don, pour financer ses actions. Déduction fiscale : 66% du montant versé.

Nous aider
dessin-eglise-petit

Mentions légales | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Accès membres

© 2017. Association pour la sauvegarde et la restauration de l'église de Bretagnolles (Eure). Mairie de Bretagnolles.

Retour en haut